Boris Becirovic

32
  • Born (age)

Nous avons posé quelques questions à Boris:

Date de Naissance : 8/4/1987

Ta nationalité : Slovène

Ton état civil : marié

Tes mesures : 1,88m /86 kg

Couleur préférée : bleu

Repas et boisson préférée : Cousine de ma femme ; Hvarski plavac (vin rouge de Croatie- l’il Hvar)

Musique/auteur  préféré : Oliver Dragojevic

Ta carrière :

2005-2011 D1 Slovène (RD Ribnica, RD Slovan)

2011-2020 D1 et D2 français (Aix en Provence, Mulhouse, Chartres, Dijon)

Pourquoi  as-tu commencé au handball ?

C’était le sport le plus populaire dans ma ville.

Tu as une autre passion que le handball ?

Yoga.

Plutôt défense ou attaque ?

Toujours les deux.

Ton poste préféré ?

Demi centre/Arrière gauche

Quel est ton  plus grand succès ?

MVP de Proligue 2015/2016 avec MHSA.

Quel est ton plus beau souvenir au handball ?

Avoir était alignée sur la base arrière avec Nikola Karabatic.

Tu as un (des)  regret(s) ?

Non.

Quelle est pour toi la chose la plus importante dans la vie ?

Ma fille.

 

Comment as-tu été accueillis par le club et l’équipe ?

Comme par une grande famille.

La préparation chez nous, est-elle comparable avec celle que tu as connu les dernières années ?

L’intensité et la charge de travail sont certainement comparable avec ce qui se fait aux clubs de D1 et D2 en France.

Quel est ton rôle dans l’équipe ?

Apporter mon expérience et aider à chacun de pouvoir s’exprimer au mieux sur le terrain.

Qu’est-ce que tu penses du HBD et du championnat luxembourgeois ?

Le HBD c’était le premier club de handball luxembourgeois que j’ai entendu parler. Dans mes yeux c’est le club le plus important au Luxembourg, car il a la tradition et donne beaucoup d’importance à la formation de jeunes joueurs.

Je sais que le championnat luxembourgeois est très disputé et qu’il y a cinq équipes qu’ont le niveau très serré entre eux.

Tu penses pouvoir remporter des titres avec le HBD ?

Je préfère plutôt les objectifs à court terme. Travailler pour élever notre niveau de jeu et rester concentré sur chaque prochain match. Si nous arrivons à faire ça et avec un peu de chance les grandes choses vont venir naturellement.

Que veux-tu faire après ta carrière de handballeur ?

Travailler dans la comptabilité et en même temps continuer à partager mon expérience aux prochaines générations de handballeurs.

Si un jeune te demande un conseil  pour arriver à un ton niveau au handball, tu lui réponds :

De ne pas avoir peur de visualiser ses erreurs. C’est la seule façon de progresser.

Merci Boris!